3 Artistes

Spliff Gâchett

100_0189

Interview

Spliff Gâchette

Présente-toi
Je me présente, Spliff Gâchette, dit aussi Docteur Gâchett

Quand as-tu commencé le street-art et pourquoi?
J'ai rencontré le pochoir sur les murs bordant les cortèges libertaires en 95-96 lors du mouvement social.

Quels sont les artistes visuels qui t'ont marqué ou dont tu apprécies le travail?
Epsylon Point qui m'a ouvert ses bras et son atelier, Sorcière, Hao, Lady K, en graffiti, la nana "Au-dessus de Tout" que j'ai eu la chance de croiser. En dessin, Arnal, créateur de Pif et Hercule, Siné, la bd érotique...

Quels sont tes outils de prédilection pour créer et comment prépares-tu tes collages ?
Pochoirs, cartons, affiches, aérosols, stickers et colle en bouteille.

Le collage est-il une discipline artistique que tu pratiquais avant de participer à Rue-stick?
Oui, bien sûr ! A ce sujet, je dirais que la répression en a ramené pas mal à l'affiche...

La rue est-elle ton seul support d'expression?
Non, je travaille sur d'autres supports : cartons vides d'aérosols, cibles, couvercles de peinture...
Je peins aussi sur des boites à cigares depuis deux ans. C'est un support agité lui aussi. La série ou collection s'intitule "TotalmenteaMano".

Quelle est la citation, ou la formule, qui synthétiserait le mieux ton travail?
« N'attendons pas 1001 nuits pour faire les 400 coups! »

À quelle édition de Rue-stick as-tu déjà participé et quelles en ont été tes impressions?

Rangerais-tu le street-art dans la catégorie art contemporain et pourquoi?
Je ne range pas le street-art, je suis au contraire pour qu'il dérange (sourires). Ce n'est pas un art content pour rien !

Peux-tu nous raconter une de tes aventures marquantes avec le street-art ?
Peindre avec Lady K, comme je t'ai dit au début, c'était chaque fois, chaque nuit, une nouvelle aventure. Sinon, en 2002, ma campagne anti-droite dans l'ouest Parisien, et lors de celle-ci, mon attaque du paquebot, une bombe dans chaque main, à recouvrir leurs oriflammes de mes pattes de chien ! (J'ai les photos et des témoins) ;)

Le meilleur film?
Meilleur Film, en street-art, « Dirtyhandz, writerz » mais pas fan du tout du film de Banksy. Sinon « Soleil vert » ou « Le bon, la brute et le truand ».

Le meilleur livre?
Meilleur livre street-art… il y en a tellement ! Sinon, j'adore toute l'œuvre de Bernard Traven.

Le meilleur son?
Keny Arkana

Hasta la victoria, siempre !

Retour en haut de page