3 Artistes

Lilib

IMG_1031

Interview

Présente-toi
Je suis LiliB, peintre de mon état, autodidacte.

Quand as-tu commencé le street-art et pourquoi?
J’ai commencé en 2010 (et oui seulement !) en participant à des collages collectifs dans le Sud-Ouest.
L’idée de partage total et libre de mes dessins m’a séduite. Et puis, ça fait sortir du cadre. Il y a tellement de possibilités, bien plus que sur une simple feuille ou une toile. C’est bien de pouvoir utiliser la rue comme support et de s’y adapter. J’aime bien chercher le lieu qui va bien et bosser sur le dessin qui serait parfait à cet endroit.

Quels sont les artistes visuels qui t'ont marqués ou dont tu apprécies le travail?
Y’en a des tas ! Ceux dont je ne me lasse pas : l’illustratrice Rebecca Dautremer, Dave McKean, Lucy McLauchlan, Faith47, Swoon... Dans les plus classiques, Klimt a toujours été une grande source d’inspiration. Je suis fan des peintures religieuses aussi, vraiment fan !

Quels sont tes outils de prédilection pour créer et comment prépares-tu tes collages ?
Encre de chine ! Plume et Posca principalement, un peu d’aquarelle également. Je fais de grosses tâches de peintures et j’aime bien retravailler par dessus à l’encre.
Les collages, sont faits sur du papier kraft ou de la nappe en papier avec la même technique mais un peu plus épurée, avec moins de détails. Du lieu de collage dépend la taille et la couleur du stick. Il faut qu’il se “fonde” dans le paysage. Donc repérages et photos avant, puis croquis et on passe au grand format !

Le collage est-il une discipline artistique que tu pratiquais avant de participer à Rue-stick?
Oui, mais depuis peu. Et à part des collages collectifs, j’essaie de coller toute seule comme une grande si j’ai le bon spot et la bonne idée qui va avec !

La rue est-elle ton seul support d'expression?
Non. Je travaille principalement sur papier, à l’encre, ou sur toile, mais plus rarement ces derniers temps, ou sur des morceaux de tissus, et autres matériaux recyclés.

Quelle est la citation, ou la formule, qui synthétiserait le mieux ton travail?
« La création pour rêver à d’autres horizons. » Ouais, j’aime bien ça

À quelle édition de Rue-stick as-tu déjà participé et quelles en ont été tes impressions?
C’est ma première participation !

Rangerais-tu le street-art dans la catégorie art contemporain et pourquoi?
J’en sais fichtre rien ! L’art contemporain regroupe tellement de choses…
Du moment que le street-art garde son authenticité et qu’il reste un moyen d’expression accessible.

Peux-tu nous raconter une de tes aventures marquantes avec le street-art ?
Pas encore assez d’expérience !

Le meilleur film?
Sans réfléchir je suis fan : « Mystery Train » de Jim Jarmusch.

Le meilleur livre?
« Alice au pays des merveilles »

Le meilleur son?
Ce que j’écoute régulièrement : Joy Division, Les Beatles (le son d’après 1967), Soldout, Odland que découvert récemment, Agnès Obel... J’en oublie des tas. Ca dépend du son dont j’ai besoin sur le moment, mais ça peut passer du coq à l’âne !

Retour en haut de page